« The best country in the world », avec les guillemets

2 février 2012

Tout d’abord il faut savoir que les Sud-Africains aiment à énoncer des vérités universellement vérifiées (et très intéressantes) telles que « this is the biggest Scientology Church in the world ». Vraiment ? Ou « South Africa is the only country where you can actually drink and drive ». Sans doute oui. Ou encore, « we have the world’s longest cable train above 1000 meters » (bon celle là est encore moins universellement vérifiée que les autres je viens de la pondre, mais vous avez compris l’idée). Et ce n’est pas leur seul point commun avec les Ricains que de vouloir être les meilleurs, mais je vais y revenir.

Donc, rendons-leur cet hommage, leur pays pourrait fort bien passer pour le Best Country in the World. Sérieusement, il y a de quoi être conquis, ils ont tout. Ils ont tout ce que l’Europe a de bon et tout ce que l’Afrique a de bon : du fromage, des mangues et des ananas, du pinard, des fruits de mer, des fraises et des cerises, des confitures de grand-mère, du grand soleil, des plages sublimes, des vieux bâtiments, des bébés éléphants, des baleines et des pingouins, toutes les musiques, des clubs, des musées, de la nature sauvage, tout ça tout ça. Un petit paradis sur terre en somme.

S’il n’était peuplé de Sud-Africains.

Ceci vous paraît être une énorme généralité débile ? Vous avez bien raison. Ce n’est ni la plus énorme ni la plus débile entendue au cours du voyage. Abordons donc la question du racisme en Afrique du Sud. Avec cette limite que je me dois de préciser : j’ai fréquenté exclusivement des Blancs, donc c’est surtout d’eux que je vais parler. La fermières de la quarantaine ouvertement raciste et hostile, le Sud-Africain lambda semi-raciste qui se définit plutôt comme « réaliste » et les jeunes gentils ouverts qui sortent quand même des aberrations de temps en temps. Le Karoo, zone semi-désertique et limitrophement viticole, semble être un bastion de la première catégorie ; à Johannesburg la cosmopolite on flotte dans une indifférence cordiale et un peu effarée ; au Cap la cohabitation amicale semble bien partie. Je ne sais pas ce que ça donne pour les Noirs et les Asiatiques et les divers groupes ethniques mais dans l’ensemble ça fleure pas trop la fraternité universelle. (Au demeurant personne n’aime les Asiatiques et ils n’aiment personne.) Autre point commun avec les Etats-Unis donc : le côté ultra-communautaire dans un pays qui a accueilli des vagues et des vagues d’immigrants de tous horizons. Les Portugais avec les Portugais, les Congolais avec les Congolais, les Boers avec les Boers. Bien sûr si vous posez la question on va vous répondre que non mais j’ai des amis noirs et des amis ci et ça, mais dans l’ensemble si vous êtes avec un Afrikaner vous allez rencontrer principalement des Afrikaners et si vous êtes avec une Serbe vous allez rencontrer principalement des Serbes. Ce qui était mon cas pour mon plus grand bonheur parce que mes amis serbes, à part qu’ils ont le nationalisme sensible et qu’il ne faut pas leur parler de Musulmans, sont des gens extrêmement accueillants et absolument adorables.

Donc, la fin de l’apartheid dans les textes c’est très beau. Vraiment, ça l’est, leur Constitution et les jugements rendus par la Cour Constitutionnelle depuis 1994 sont d’un progressisme et d’une tolérance rares, souvent bien plus que nos vieilles législations européennes. Mais dans les faits ça va prendre du temps, et c’est même pas sûr que ce soit vraiment bien parti, étant donné que les lieux où la cohabitation entre communautés est la plus géographiquement proche sont généralement les lieux avec le plus d’insécurité (ex : Johannesburg). A partir de là il n’y a qu’un pas que certains ne se privent pas de franchir pour dire que « c’était mieux avant ». Sauf que la nostalgie devient un sentiment fort controversé quand son « avant » c’était l’apartheid.

Bon mais qui suis-je pour en juger n’est-ce pas. J’y ai passé un petit mois et je ne sais pas ce que c’est que d’y vivre, ni d’un côté ni de l’autre. Et ce n’est pas le « Soweto Tour » qui va m’en donner un aperçu.

 

Par contre pour en revenir aux Ricains, c’est fou tous les points communs. Ce dont les Sud-Af ne s’aperçoivent pas du tout, répétant « Aaah, this is Africa » d’un air résigné (souvent) ou enthousiaste (parfois). Alors qu’en fait c’est grave les Etats-Unis de partout. Des routes immenses et des grosses voitures (ah oui j’avais oublié de vous faire savoir qu’à Joburg se trouve l’échangeur d’autoroute le plus fréquenté au monde), les avenues bordées de palmiers et les lotissements avec piscine type Floride, le downtown de Joburg complètement délabré et habité uniquement par la communauté noire avec un taux de criminalité pas possible au pied des gratte-ciels, l’éclectisme de San Francisco à Cape Town et les vignobles et la côte superbe de la Californie, les chaînes de fast-food, les fermes du Deep South avec le traditionnel windmill. Et les pionniers et la folie des grandeurs et les gens tellement gentils et les filles sur leur 31 et l’autorisation d’avoir une arme à feu et un Président surprenant.

 

Bref l’Afrique du Sud est un mélange détonnant, intellectuellement et gastronomiquement stimulant, visuellement splendide et complètement unique. Et je suis parfaitement saine et sauve !

Advertisements

11 Responses to “« The best country in the world », avec les guillemets”


  1. Par respect pour les gens merveilleux que j’ai rencontrés en Afrique du Sud et avec lesquels pourtant cet article n’est pas tendre, je préfèrerais que ces mots ne sortent pas du blog :)

  2. lamentin lamentable Says:

    Je suis vraiment contente d’avoir de tes nouvelles, et de retrouver ta plume qui s’affermit, entre une dénonciation pas trop prononcée et un vrai recul par rapport à tes propres propos qui leur donne une portée intéressante selon moi.
    J’ai bien hâte de te retrouver, my friend !

    Bisous chou.

  3. Môman Says:

    donc tu y as mangé du fromage et vu des bébés éléphants ? mais c’est super ça!
    bisous

  4. LapinNina Says:

    Tu es très drôle. Ça donne à la fois très envie et pas très envie d’y aller, comme souvent dans afriquepassinoire ! Amuse-toi bien sur les routes (et dans les bars), et continue à nous faire rigoler :)

  5. clara Says:

    Encore un article canon. Encore. Encore !

  6. xavier Says:

    en decembre j’ai essaye de te dire que le mot racisme empeche de comprendre les gens c’est au mieux une notion morale,donc pas un critere explicatif.de plus perso,je n’arrive pas à concevoir ce sentiment.les hommes sont hommes ou qu’ils soient sur terre.et un peu de religion dans l’anti apartheid avec Desmond machin et tu as une mayonnaise qui ne prend pas.mais je salue ton souci de rigueur intellectuelle,mais qui est de fait morale.
    ta conclusion m’enthousiasme. l’afrique n’est pas noire,elle est ocre (sur les photos) a bientot


    • Papa,
      Ah, je crois que je vois un peu mieux ce que tu veux dire, mais donc attends une minute, pourquoi est-ce que la morale ne pourrait pas etre une grille de lecture ?

      • xavier Says:

        si,mais ce n’est pas ce qui t’est demandé.Ta formation t’oblige à la reflexion.


        • Mais rien ne m’est demande. J’accorde de l’importance a la morale, c’est un choix, et qui se reflete dans ce blog. Au demeurant je ne pense pas que la morale et la reflexion soient incompatibles, d’une maniere generale. Si c’etait le cas pour cet article ce serait effectivement une limite, mais j’ai pose comme prealable que cette affaire de blog compte d’innombrables limites :)
          Cela dit merci pour la contradiction. Je vais essayer de poursuivre la reflexion.

  7. Paulin Says:

    saisissant! j’étais à mille lieux de penser que le meilleurs pays d’Afrique apèrs la Côte d’ivoire, pouvais présenter autant de contrast.
    Histoire de te dire que chez nous, on dit souvent « on ne montre pas son village avec la main gauche ». la main gauche étant considérée comme impure, parce que servant pour les sales besognes.
    Donc tous les africains seraient un peu comme les Ricains? à approfondir…
    merci Edithe


    • Merci Paulin ! Quand j’ecris je pense surtout a mes lecteurs europeens et les retours et commentaires que tu peux avoir sur mes articles me sont d’autant plus precieux qu’ils sont uniques. Surtout continue de dire ce que tu en penses, pour moi et pour les autres ! Je t’embrasse (et n’hesite pas a m’envoyer un petit mail a l’occasion pour me parler de ta nouvelle vie).


Bonne idée ça de laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s